caor@mines-paristech.fr

Soutenance de thèse – Philip Polack

Philip Polack a le plaisir de vous inviter à sa soutenance de thèse le lundi 29 octobre 2018 à 13h45, sous réserve d’un avis favorable des rapporteurs.

Lieu : Mines ParisTech, 60 bd Saint Michel 75006 Paris
Salle : amphi L118

Elle sera défendue en anglais et s’intitule: « Cohérence et stabilité des systèmes hiérarchiques de planification et de contrôle pour la conduite automatisée » (« Consistency and stability of hierarchical planning and control systems for autonomous driving » en anglais).

Le jury sera composé comme suit :

  • – M. Philippe Martinet – INRIA Sophia-Antipolis (Rapporteur)
  • – M. Thierry-Marie Guerra – Université de Valenciennes (Rapporteur)
  • – M. Ming Yang – Université de Shanghai Jiao-Tong (Examinateur)
  • – M. Alain Oustaloup – Université de Bordeaux (Examinateur)
  • – Mme. Brigitte d’Andréa-Novel – Mines ParisTech (Examinateur)
  • – M. Arnaud de La Fortelle – Mines ParisTech (Examinateur)

Résumé :
La voiture autonome pourrait réduire le nombre de morts et de blessés sur les routes tout en améliorant l’efficacité du trafic. Cependant, afin d’assurer leur déploiement en masse sur les routes ouvertes au public, leur sécurité doit être garantie en toutes circonstances. Cette thèse traite de l’architecture de planification et de contrôle pour la conduite automatisée et défend l’idée que l’intention du véhicule doit correspondre aux actions réalisées afin de garantir la sécurité à tout moment. Pour cela, la faisabilité cinématique et dynamique de la trajectoire de référence doit être assurée. Sinon, le contrôleur, aveugle aux obstacles, n’est pas capable de la suivre, entraînant un danger pour la voiture elle-même et les autres usagers de la route. L’architecture proposée repose sur la commande à modèle prédictif fondée sur un modèle bicyclette cinématique afin de planifier des trajectoires de référence sûres. La faisabilité de la traj!
ectoire de référence est assurée en ajoutant une contrainte dynamique sur l’angle au volant, contrainte issue de ces travaux, afin d’assurer que le modèle bicyclette cinématique reste valide. Enfin, quelques résultats préliminaires sur les contrôleurs à base de commande sans modèle et leur application au contrôle automobile sont présentés. En particulier, une méthode efficace pour ajuster les paramètres est proposée et implémentée avec succès sur la voiture expérimentale de l’ENSIAME en partenariat avec le laboratoire LAMIH de Valenciennes.

Autonomous vehicles are believed to reduce the number of deaths and casualties on the roads while improving the traffic efficiency. However, before their mass deployment on open public roads, their safety must be guaranteed at all time. Therefore, this thesis deals with the motion planning and control architecture for autonomous vehicles and claims that the intention of the vehicle must match with its actual actions. For that purpose, the kinematic and dynamic feasibility of the reference trajectory should be ensured. Otherwise, the controller which is blind to obstacles is unable to track it, setting the ego-vehicle and other traffic participants in jeopardy. The proposed architecture uses Model Predictive Control based on a kinematic bicycle model for planning safe reference trajectories. Its feasibility is ensured by adding a dynamic constraint on the steering angle which has been derived in this work in order to ensure the validity of the kinematic bicycle model. Several!
high-frequency controllers are then compared and their assets and drawbacks are highlighted. Finally, some preliminary work on model-free controllers and their application to automotive control are presented. In particular, an efficient tuning method is proposed and implemented successfully on the experimental vehicle of ENSIAME in collaboration with the laboratory LAMIH of Valenciennes.

Comments are closed.