caor@mines-paristech.fr

Projets mis en avant

29
Nov

[Projet] : SINETIC

Projet SINETIC

Système Intégré Numérique pour les Transports Intelligents Coopératifs

 

Dates de réalisation : du 01/10/2014 au 30/06/2017

Type de réalisation : projet français de recherche collaborative (FUI18)

Partenaires : Oktal (porteur), Armines, Renault, Civitec, All4Tec, EURECOM, IFSTTAR, INRIA

 

 

Oktal_logoARMINES_logoRenault_logo

civitec_logoAll4tec_logoEurecom_logo

ifsttar_logoinria_logo

 

 

Synopsis : 

Les systèmes de transport intelligents coopératifs (C-ITS) permettent l’échange de données entre les véhicules de toutes catégories, l’infrastructure routière, les systèmes nomades et les centres de contrôles et autres infrastructures de fournisseurs de services afin de rendre la mobilité des personnes et des marchandises plus sure, plus efficace, plus confortable, et plus éco-responsable. La figure ci-dessous représente les ITS Coopératifs comme un système global.

Le projet SINETIC se propose de mettre en place un environnement de simulation complet pour la conception des systèmes de transports intelligents coopératifs avec deux niveaux de granularité :

  • – Le niveau système intégrant toutes les composantes du système (véhicules, infrastructure, centres de gestion, etc..) et ses réalités (terrain, trafic etc.).
  • – Le niveau sous-système ou composant modélise de façon fine les caractéristiques et les comportements des différents composants (véhicules, capteurs, systèmes de communication et de localisation etc.) sur des étendues géographiques limitées mais décrites avec détail.

Le rôle du CAOR : modélisation d’une tâche de conduite dans le cadre de l’utilisation d’un véhicule autonome par expérimentation en réalité virtuelle.

Les intervenants du CAOR : Philippe Fuchs, Olivier Hugues & Arthur Gaudron.

Pôles Labellisateurs : Systematic et Movéo

30
Nov

[Projet] : i-Treasures

iTreasures_overview

Titre complet : Intangible Treasures – Capturing the Intangible Cultural Heritage and Learning the Rare Know-How of Living Human Treasures

Dates de réalisation : démarré le 1er février 2013, fin prévue le 31 janvier 2017

Type de projet : FP7 (IP du programme ‘ICT for Access to Cultural Resources’)

Partenaires :

 

Synopsis : l’objectif principal du projet i-Treasures est de développer une plate-forme ouverte et extensible pour donner accès aux ressources du patrimoine culturel immatériel (ICH), permettre l’échange de savoir entre chercheurs, et contribuer à la transmission à des apprentis de savoir-faire artistiques ou artisanaux rares. Pour cela, le projet prévoit d’aller au-delà de la simple numérisation de contenu culturel : la contribution principale visée est la création de nouveaux savoirs grâce à la proposition de méthodologies et technologies nouvelles pour l’analyse et la modélisation du patrimoine culturel immatériel (ICH). Cette nouvelle approche fondée sur les technologies multi-sensorielles doit permettre la création d’information sur les « trésors immatériels » qui n’avaient jamais été analysés ou étudiés auparavant.

Le rôle du CAOR :

Les intervenants du CAOR : Fabien Moutarde, Edgar Hemery

Pour plus d’informations : http://www.i-treasures.eu/

23
Oct

[Projet] : TerraMobilita

Titre complet : Projet Terra Mobilita 2

Dates de réalisation : De 2012 à 2015

Type de réalisation : FUI 11 en 2011

Partenaires : Le montage du projet de R&D Terra Mobilita a été coordonné par ARMINES. Le projet a été labellisé par les pôles de compétitivité Cap Digital et Advancity et a été retenu à l’appel à projets du FUI 11 en 2011. Le projet réunit 8 partenaires : une PME : 1SPATIAL (chef-de-file), trois grandes entreprises : THALES TRAINING SYSTEM, MENSI-TRIMBLE, CITYWAY (TRANSDEV-VEOLIA), trois établissements publics : IGN, ARMINES (ARMINES / Mines ParisTech, laboratoires CAOR-CMM), la Fondation Sciences-Po (Master d’Urbanisme), une association: le CEREMH.

Synopsis : L’objectif du projet Terra Mobilita est de mettre au point de nouveaux processus automatisés de création et de mise à jour de cartes 3D de voirie urbaine, avec une précision centimétrique, en utilisant des méthodes de relevé laser mobile, et de développer de nouveaux services et applications pour les collectivités territoriales utilisant ces modèles 3D de l’espace public.

Le rôle du CAOR : Les travaux de recherche et développement de nouvelles technologies de relevé 3D des voiries et de modélisation 3D de l’espace public sont assurés par l’entreprise MENSI-TRIMBLE, leader dans le secteur des systèmes de numérisation 3D par relevé laser et de modélisation 3D, ainsi que par ARMINES / Mines ParisTech qui poursuit depuis plusieurs années des travaux sur les systèmes de numérisation 3D mobiles, et traitement d’images et modélisation 3D, au sein des centres CAOR (Robotique) et CMM (Morphologie Mathématique).

Les intervenants du CAOR : François Goulette, Jean-Emmanuel Deschaud

Pour plus d’informations : https://sites.google.com/site/terramobilita2012/

23
Oct

[Projet] : TICTACT

Titre complet :  Système d’Information par Interface Tactile Interactive

Dates de réalisation : 2011 – 2014

Type de réalisation : projet français de recherche collaborative (ANR)

Partenaires : RATP, CEA, ARMINES, Université Paris 8, Goobie, Camineo, 

Synopsis : 

TICTact s’inscrit dans l’axe thématique 2 « Efficience des systèmes de transport et augmentation de leur qualité », notamment dans le cadre Productivité et service, pour une information du piéton. TICTact a pour objectif d’améliorer le déplacement de personnes en situation de mobilité par la conception d’un nouveau système d’information. L’information des voyageurs sera fournie tout au long du déplacement par l’intermédiaire d’une nouvelle interface multimodale exploitant notamment le sens du toucher pour transmettre des informations personnalisées, discrètes et non intrusives. Les informations transmises adresseront les thèmes de la sécurité et de l’optimisation du temps trajet (notamment la réactivité vis-à-vis d’un problème). Même si le domaine ciblé est celui du transport collectif en Ile-de-France, d’autres domaines industriels pourraient bénéficier des concepts de TICTact, du fait du caractère innovant des technologies développées dans le projet.

Le rôle du CAOR :

Les techniques de réalité virtuelle pourront permettre de tester plus aisément et dans des situations très variées les premiers prototypes d’interfaçage tactile. Il faudra que les incohérences sensori-motrices, inhérentes aux techniques de la réalité virtuelle, ne viennent pas fausser les évaluations qui se feront en 3 étapes, correspondant aux 3 niveaux de la méthode 3I² qui différencie le niveau sensori-moteur (pour le projet les stimuli tactiles et les commandes tactiles) du niveau cognitif (le processus cognitif d’interprétation des stimuli) et du niveau fonctionnel (l’orientation et le déplacement de l’utilisateur).

Les intervenants du CAOR : Philippe Fuchs, Olivier Hugues

23
Oct

[Projet] : LIMA

lima

Titre complet : Lumière Interactions Matériaux Aspect

Dates de réalisation : du Janvier 2012 à Janvier 2016

Type de réalisation : Projet ANR MATETPRO 2011

Partenaires : 

  • ARMINES, au travers de quatre laboratoires :
  • Le Centre de Robotique (CAOR, Mines-ParisTech)
  • Le Centre des Matériaux (CdM, Mines-ParisTech)
  • Le Centre de Morphologie Mathématique (CMM, Mines-ParisTech)
  • Le Centre des Matériaux des Mines d’Alès (C2MA, Mines d’Alès)
  • L’INSP, Institut des Nanosciences de Paris.
  • Naxagoras, PME spécialisée dans la fourniture et la formulation de composés nanométriques
  • ELDIM, PME spécialisée dans les appareillages optiques de précision.
  • SCALABLE GRAPHICS, PME « start up » innovante spécialisée dans les calculs scientifiques intensifs et la visualisation des résultats.
  • PSA Peugeot Citroën, constructeur automobile généraliste.

Synopsis : 

L’objectif scientifique du projet est de réaliser des images de synthèse de matériaux qui soient physiquement réalistes. Le projet s’axe sur une méthodologie à 4 étapes : 1) Mesures, 2) Mise en place de Modèles d’interaction lumière-matière, 3) Rendu en Réalité Virtuelle, 4) Validations Perceptives des images produites. Le projet se place donc dans le cadre du rendu Prédictif. Il vise donc la mise en correspondance de la composition d’échantillons virtuels et de l’apparence visuelle résultante. Les implications socio-économiques de ces recherches sont, notamment, la réduction des coûts de conception de nouveaux matériaux, la créativité lors de la conception, ainsi que la réduction des COV (Composés Organiques Volatils).

Le rôle du Centre de Robotique

Coordination du projet.  Mise en place du moteur de rendu, en partenariat avec la société Scalable Graphics spécialiste du calcul parallèle sur GPU, et son implémentation dans un système de de réalité virtuelle. Du point de vue recherche, le CAOR devra trouver les bonnes approximations dans les modèles de rendu afin d’aboutir a un rendu en temps réel ou au moins en temps interactif. Ces approximations seront pilotées par les validations perceptives. L’équipe du centre de robotique s’occupera également des validations perceptives : la chaîne de représentation visuelle en images de synthèse de matériaux physico réalistes doit être maîtrisée, aussi, la validation perceptive, avec l’homme dans la boucle, des images produites est le second rôle du Centre de Robotique, en collaboration avec le Centre des Matériaux ce Grande Diffusion.

Les intervenants du Centre de Robotique

Alexis Paljic (Coordination du Projet), Fernando da Graça, Victor Medina, Patrick Callet, Philippe Porral.

Pour plus d’informations : http://www.lima-project.org

 

23
Oct

[Projet] : PUMAS

Titre complet : Plateforme Urbaine de Mobilité Avancée et Soutenable

Dates de réalisation : du 2/11/2009 au 30/10/2012

Type de réalisation : projet français de recherche collaborative (FUI)

Partenaires : Egis France (coordinateur), ESIGELEC, Induct, Inria, INSA Rouen, Intempora

Synopsis : PUMAS est un projet de recherche labellisé par les pôles de compétitivité Mov’eo et Adancity, dont le but est de développer un outil de mobilité durable sur le territoire de la Communauté de l’Agglomération de Rouen Elbeuf Austreberthe (CREA). Ce projet est financé par le Ministère de l’Industrie (DGCIS), la Région Ile de France, la Région Haute Normandie et le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER). PUMAS offre aux collectivités urbaine une solution intégrée, flexible et économique pour :

  • La mesure de l’émission des gaz à effet de serre et des gaz nocifs pour la santé issus du trafic routier.

  • La connaissance des conditions de circulation temps réel et l’aide à la décision.

  • Le développement et la mobilité durable.

Le rôle du CAOR : Mine ParisTech a apporté le brevet sur lequel se fonde PUMAS et a développé les composants logiciels de cartographie basée sur OpenStreetMap permettant d’assurer le positionnement des PUMAS Points, le mapmatching et la détermination des temps de trajet. Mines ParisTech a également fourni également une flotte de 4 véhicules C3 équipés pour les premiers essais

Les intervenants du CAOR : Amaury Breheret, Arnaud de La FortelleAnne-Charlotte Nicoud, Joël Senpauroca

Pour plus d’informations : www.projet-pumas.fr

Titre complet : Plateforme Urbaine de Mobilité Avancée et Soutenable

Dates de réalisation : du 2/11/2009 au 30/10/2012

Type de réalisation : projet français de recherche collaborative (FUI)

Partenaires : Egis France (coordinateur), ESIGELEC, Induct, Inria, INSA Rouen, Intempora

Synopsis : PUMAS est un projet de recherche labellisé par les pôles de compétitivité Mov’eo et Adancity, dont le but est de développer un outil de mobilité durable sur le territoire de la Communauté de l’Agglomération de Rouen Elbeuf Austreberthe (CREA). Ce projet est financé par le Ministère de l’Industrie (DGCIS), la Région Ile de France, la Région Haute Normandie et le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER). PUMAS offre aux collectivités urbaine une solution intégrée, flexible et économique pour :

  • La mesure de l’émission des gaz à effet de serre et des gaz nocifs pour la santé issus du trafic routier.

  • La connaissance des conditions de circulation temps réel et l’aide à la décision.

  • Le développement et la mobilité durable.

Le rôle du CAOR : Mine ParisTech a apporté le brevet sur lequel se fonde PUMAS et a développé les composants logiciels de cartographie basée sur OpenStreetMap permettant d’assurer le positionnement des PUMAS Points, le mapmatching et la détermination des temps de trajet. Mines ParisTech a également fourni également une flotte de 4 véhicules C3 équipés pour les premiers essais

Les intervenants du CAOR : Amaury Breheret, Arnaud de La FortelleAnne-Charlotte Nicoud, Joël Senpauroca

Pour plus d’informations : www.projet-pumas.fr