caor@mines-paristech.fr

Projets de Recherche

8
Avr

DIAGNOSTIC DES FLUX LOGISTIQUES : DEEP LEARNING AU SERVICE DE LA LOGISTIQUE URBAINE

Ce projet vise à établir un diagnostic des flux logistiques réels, associés à une zone urbaine définie. Ceci, En utilisant des algorithmes de Deep Learning pour la reconnaissance et classification d’image. Il s’inscrit dans un axe majeur de travail de la Chaire de Logistique Urbaine MINES ParisTech PSL : «l’aide à la décision pour les collectivités et les professionnels». Ce projet est notamment encadré par le mécénat de la Mairie de Paris et de l’ADEME.

L’établissement d’un vrai diagnostic des flux logistiques urbains permettrait :

  • une prévision des impacts des nouvelles règlementations (limitation des horaires d’accès, choix de piétonisation) ;
  • une orientation « adaptée au terrain » des projets de voierie;
  • un bilan réel des nuisances (émissions, bruit, congestion).

L’idée de base consiste à délimiter la zone urbaine en identifiant ses grands axes afin d’y effectuer un comptage automatique de véhicules pendant une certaine durée. Ensuite les informations de tous les points de comptage sont agrégées et un bilan statistique est réalisé. La vidéo ci-après montre le résultat de classification des algorithmes développés:

Téléchargez ici la fiche A4 du projet.

8
Avr

Data mining au service de la prévision des ventes

Le centre de robotique a réalisé un travail d’exploration de données (i.e. data mining) dansle cadre du projet d’amélioration de la prévision des ventes au sein du Groupe POMONA. Les données étudiées correspondent aux historiques de ventes de deux succursales de la branche Passion Froid (Bordeaux et Lille).

Ces données ont été transformées et normalisées afin d’identifier le profil saisonnier de chaque référence. Ensuite un algorithme de partitionnement de données (i.e. data clustering) a été implémenté afin d’identifier des ensembles de références homogènes en termes de saisonnalité.

L’algorithme utilisé est une hybridation entre la méthode de k-moyènnes (k-means) et la déformation temporelle dynamique (DTW pour Dynamic Time Warping en anglais). Les résultats de partitionnement ont permis de segmenter le catalogue POMONA en 4 profils saisonniers majeurs.

clustering sales profiles

Pour plus d’informations contactez Simon Tamayo.

 

4
Avr

ARCHEO3D

Dates de réalisation : du 01/02/2019 au 31/01/2022

Type de projet : Français, PSL IRIS

Financeur : Université PSL

Chercheurs associés : François Goulette et Jean-Emmanuel Deschaud

Résumé du projet :

Les nouvelles techniques d’imagerie 3D transforment radicalement la manière de travailler des archéologues, en permettant une approche volumétrique et en affinant la perception des traces d’outils. L’artisanat celtique du métal offre un excellent champ d’application pour tester et perfectionner ces instruments d’investigation. La lecture et la compréhension des décors, des traces d’outils et la recherche d’ateliers bénéficieront de ces nouvelles avancées développées au sein de PSL (partenariat ENS, C2RMF / Chimie-ParisTech et Mines-ParisTech).

Le projet ARCHEO3D, a pour ambition de répondre à un certain nombre de questions clés liées aux techniques de fabrication et aux procédés décoratifs. La reconnaissance automatique de formes et plus particulièrement de motifs sculptés répétés par estampage sur un ou différents objets numérisés permettra de comparer, sur des bases mathématiques et statistiques fiables, de grandes séries d’objets comme les émissions monétaires ou des objets complexes présentant une ornementation répétitive.

ARCHEO3D

 

4
Avr

REPLICA

Dates de réalisation : du 18/10/2018 au 17/10/2021

Type de projet : Français, FUI25

Financeur : BPI France

Chercheurs associés : François Goulette et Jean-Emmanuel Deschaud

Site Web du projet : http://projet-replica.com/

Résumé du projet :

Le projet REPLICA a pour vocation de compléter les plateformes de simulation existantes avec des briques nouvelles afin de franchir le gap attendu en test du véhicule autonome.

Le véhicule intelligent et autonome est un enjeu majeur pour les constructeurs automobiles et crucial pour la compétitivité mondiale de la filière automobile Française.

L’introduction progressive sur le marché des fonctions de conduite autonome a été définie au niveau mondial selon 6 niveaux d’autonomie (0 à 5). Les véhicules autonomes de niveau 3 et 4 devraient se généraliser sur les routes à horizon 2021-2025.

Pour la validation des algorithmes de conduite autonome et des systèmes ADAS (aide à la conduite), les méthodes classiques de roulage avec des prototypes, qu’ils soient sur pistes ou sur routes ouvertes, atteindront des coûts et des durées inenvisageables pour les industriels. Aussi, 99% des tests devront se faire en environnements virtuels simulés. Ceci représente plusieurs centaines de millions de kilomètres de roulage virtuel à réaliser en numérique.

Les outils actuels de simulation souffrent de 2 limitations majeures : d’un côté celui de la représentativité virtuelle de la route, du trafic et des capteurs du véhicule autonome, et de l’autre celui de la productivité des scenarii de tests.

Le projet REPLICA permettra de compléter les plateformes de simulation existantes avec des briques nouvelles qui permettront ces simulations massives avec une efficacité suffisante en termes de couverture de conditions d’usage ou de détection de situations critiques.

REPLICA

26
Mar

Mingei

Dates de réalisation : du 01/12/2018 au 30/11/2021

Type de projet: Européen, H2020

Financeur: Commission Européenne (Grant agreement No 822336)

Chercheur associé: Sotiris Manitsaris

Résumé du projet:

Mingei will explore the possibilities of representing and making accessible both tangible and intangible aspects of craft as cultural heritage (CH). Heritage Crafts (HCs) involve craft artefacts, materials, and tools and encompass craftsmanship as a form of Intangible Cultural Heritage. Intangible HC dimensions include dexterity, know-how, and skilled use of tools, as well as, tradition, and identity of the communities in which they are, or were, practiced. HCs are part of the history and have impact upon the economy of the areas in which they flourish. The significance and urgency to the preservation of HCs is underscored, as several are threatened with extinction.
Despite their cultural significance efforts for HC representation and preservation are scattered geographically and thematically. Mingei will provide means to establish HC representations based on digital assets, semantics, existing literature and repositories, as well as, mature digitisation and representation technologies. These representations will capture and preserve tangible and intangible dimensions of HCs.
Central to craftsmanship is skill and its transmission from master to apprentice. Mingei will capture the motion and tool usage of HC practitioners, from Living Human Treasures and archive documentaries, in order to preserve and illustrate skill and tool manipulation.
The represented knowledge will be availed through compelling experiential presentations, using storytelling and educational applications and based on AR and MR and the Internet.
Engaging cultural experiences have positive impact on interest growth and tourism, which support HC communities and institutions and foster HC sustainability and preservation.
The consortium brings together complementary expertise and content. Pilot themes exhibit richness in tangible and intangible dimensions and are directly related to European history.

26
Mar

Collaborate

Dates de réalisation : du 01/10/2018 au 30/09/2021

Type de projet: Européen, H2020

Financeur: Commission Européenne (Grant agreement No 820767)

Chercheur associé: Sotiris Manitsaris

Résumé du projet:

Traditional manufacturing systems lack the necessary flexibility and reconfigurability that can allow short production cycles and fast deployment of the updated system. Although the use of automation technologies based on industrial robots can increase the adaptability of a production line, the desired flexibility cannot be achieved until abilities for genuine collaboration of the robots with the human workers are developed.
CoLLaboratE will revolutionize the way industrial robots learn to cooperate with human workers for performing new manufacturing tasks, with a special focus on the challenging area of assembly operations. The envisioned system for collaborative assembly will be capable of allocating human and robotic resources for executing the production plan sharing the tasks according to the capabilities of the available actors.
The CoLLaboratE project will build upon state-of-the-art methods for teaching the robot assembly tasks using human demonstration, extending them to facilitate genuine human-robot collaboration. To this end, a framework for equipping the robots and AGV mobile platforms with basic collaboration skills, such as load sharing, human touch recognition and human intention detection, will also be developed, coupled with deep reinforcement learning algorithms for increasing adaptability. Special attention will be paid to providing effective safety strategies allowing the use of a fenceless approach within the production cell. As a result, closer collaboration will be achievable and efficient production plans making optimal use of the available resources will be designed and executed.
The proposed solution will be evaluated in four different pilot sites, which will be implemented as collaborative factory floors of the industrial partners in Italy, Slovenia, Turkey, and Romania.

26
Mar

Chaire Drive for All

Dates de réalisation : du 01/09/2014 au 31/08/2019

Type de projet : Chaire de mécénat

Mécènes : Groupe PSA, Valeo, Safran

Chercheur associé : Arnaud de La Fortelle

Résumé du projet :

La chaire Drive for All réunit des équipes du Centre de Robotique MINES ParisTech et des partenaires académiques internationaux : Université de Shanghai Jiao Tong (Chine), Université de Berkeley (Californie) et Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse).
Portée par la Fondation MINES ParisTech, avec un financement de 3,7 millions d’euros par les industriels, la chaire travaillera pendant cinq ans sur le sujet de la conduite automatisée.

terramobilita
 

Site web : http://driveforall.com/

 

26
Mar

Chaire Logistique Urbaine MINES ParisTech

Dates de réalisation : du 01/03/2010 au 16/05/2021

Type de projet : Chaire de mécénat

Mécènes : ADEME, Groupe POMONA, Groupe La Poste, Marie de Paris et Renault

Chercheurs associés : Arnaud de La Fortelle, Simon Tamayo, Arthur Gaudron

Résumé du projet :

La Chaire Logistique Urbaine MINES ParisTech est un partenariat construit entre un regroupement d’entreprises, d’administrations publiques et l’École des Mines de Paris, qui vise à développer la connaissance opérationnelle et théorique dans le domaine de la logistique urbaine. Cette ambition est partagée par un groupe de mécènes qui soutiennent les initiatives de la Chaire. Ces partenaires sont l’ADEME, le Groupe Pomona, le Groupe La Poste, la Mairie de Paris et Renault.

La Chaire propose un espace de partage, de synergie et de création entre les diverses parties prenantes de la logistique urbaine. Elle cherche à faire de l’approche technique le socle commun des projets.

Site web : http://chairelogistiqueurbaine.fr

Capture d’écran 2019-03-26 à 09.37.42

 

29
Nov

[Projet] : SINETIC

Projet SINETIC

Système Intégré Numérique pour les Transports Intelligents Coopératifs

 

Dates de réalisation : du 01/10/2014 au 30/06/2017

Type de réalisation : projet français de recherche collaborative (FUI18)

Partenaires : Oktal (porteur), Armines, Renault, Civitec, All4Tec, EURECOM, IFSTTAR, INRIA

 

 

Oktal_logoARMINES_logoRenault_logo

civitec_logoAll4tec_logoEurecom_logo

ifsttar_logoinria_logo

 

 

Synopsis : 

Les systèmes de transport intelligents coopératifs (C-ITS) permettent l’échange de données entre les véhicules de toutes catégories, l’infrastructure routière, les systèmes nomades et les centres de contrôles et autres infrastructures de fournisseurs de services afin de rendre la mobilité des personnes et des marchandises plus sure, plus efficace, plus confortable, et plus éco-responsable. La figure ci-dessous représente les ITS Coopératifs comme un système global.

Le projet SINETIC se propose de mettre en place un environnement de simulation complet pour la conception des systèmes de transports intelligents coopératifs avec deux niveaux de granularité :

  • – Le niveau système intégrant toutes les composantes du système (véhicules, infrastructure, centres de gestion, etc..) et ses réalités (terrain, trafic etc.).
  • – Le niveau sous-système ou composant modélise de façon fine les caractéristiques et les comportements des différents composants (véhicules, capteurs, systèmes de communication et de localisation etc.) sur des étendues géographiques limitées mais décrites avec détail.

Le rôle du CAOR : modélisation d’une tâche de conduite dans le cadre de l’utilisation d’un véhicule autonome par expérimentation en réalité virtuelle.

Les intervenants du CAOR : Philippe Fuchs, Olivier Hugues & Arthur Gaudron.

Pôles Labellisateurs : Systematic et Movéo

28
Juil

[Projet] : Magasin virtuel (INVIVO)

Magasin virtuel (INVIVO)

Nous avons développé une application RV pour l’étude du comportement de consommateurs dans un magasin virtuel, breveté pour l’entreprise INVIVO, spécialisée dans les études de marché. Le premier magasin virtuel fut exploité commercialement depuis 2000. Des tests ont permis de vérifier et de valider la cohérence de l’immersion et de l’interaction naturelles du consommateur dans ce magasin virtuel.

IN VIVO a pour activité les Etudes de Marché, et notamment, l’étude et la mesure du comportement du consommateur, et le conseil en entreprise relativement à ces études de marché. Elle utilise, entre autres, pour ses études, des magasins d’expérimentation commerciale. IN VIVO s’est intéressée à une nouvelle méthode permettant de compléter ses magasins d’expérimentation commerciale par un dispositif à fonction similaire, mais exploitant les potentialités des techniques de la réalité virtuelle.

Notre équipe RV&RA a participé à l’élaboration du magasin virtuel d’expérimentation commerciale pour la société IN VIVO. Ce magasin virtuel permet de tester l’impact de nouveaux produits, mis dans des présentoirs, auprès des consommateurs et ce, de façon similaire aux tests réalisés dans les magasins réels d’expérimentation de la société IN VIVO. Ces tests sont effectués de manière simple et naturelle et en temps réel.