caor@mines-paristech.fr
28
Juil

[Projet] : Magasin virtuel (INVIVO)

Magasin virtuel (INVIVO)

Nous avons développé une application RV pour l’étude du comportement de consommateurs dans un magasin virtuel, breveté pour l’entreprise INVIVO, spécialisée dans les études de marché. Le premier magasin virtuel fut exploité commercialement depuis 2000. Des tests ont permis de vérifier et de valider la cohérence de l’immersion et de l’interaction naturelles du consommateur dans ce magasin virtuel.

IN VIVO a pour activité les Etudes de Marché, et notamment, l’étude et la mesure du comportement du consommateur, et le conseil en entreprise relativement à ces études de marché. Elle utilise, entre autres, pour ses études, des magasins d’expérimentation commerciale. IN VIVO s’est intéressée à une nouvelle méthode permettant de compléter ses magasins d’expérimentation commerciale par un dispositif à fonction similaire, mais exploitant les potentialités des techniques de la réalité virtuelle.

Notre équipe RV&RA a participé à l’élaboration du magasin virtuel d’expérimentation commerciale pour la société IN VIVO. Ce magasin virtuel permet de tester l’impact de nouveaux produits, mis dans des présentoirs, auprès des consommateurs et ce, de façon similaire aux tests réalisés dans les magasins réels d’expérimentation de la société IN VIVO. Ces tests sont effectués de manière simple et naturelle et en temps réel.

28
Juil

[Projet] : simulateur SOFI

Projet Simulateur SOFI (SNCF)

Avec la Direction de la Recherche et de la Technologie de la SNCF, les recherches ont porté sur la formation en environnement virtuel à partir des techniques de réalité virtuelle. La formation est un domaine d’application très prometteur pour ces nouvelles techniques et la SNCF a souhaité étudier ses potentialités à travers un besoin réel de formation : le contrôle et la manœuvre d’aiguillage à cœur mobile sur Lignes à Grandes Vitesses (LGV) : le projet de formation SOFI (2001). La réalité virtuelle permet d’apporter de véritables potentiels là où certaines formations échouent. Il s’agit donc de déterminer le degré d’immersion et d’interaction nécessaire à un apprentissage et à son transfert en fonction des objectifs de la formation. L’outil pédagogique créé pour le formateur permet non seulement d’immerger le formé dans un environnement reproduisant la réalité mais aussi d’exploiter les diverses fonctionnalités de la réalité virtuelle. Les recherches se sont orientées vers la création et l’expérimentation d’un agent intelligent HAL (Help Agent for Learning) basé sur les techniques d’intelligence artificielle, permettant au formateur d’exploiter différents scénarios de formation, (voir la vidéo), thèse de Domitile Lourdeaux.

23
Oct

[Projet] : AGATHE

Titre complet :

Dates de réalisation :

Type de réalisation : projet français de recherche collaborative (ANR)

Partenaires :

Synopsis :

Le rôle du CAOR :

Les intervenants du CAOR : Philippe Fuchs

Pour plus d’informations : 

Titre complet :

Dates de réalisation :

Type de réalisation : projet français de recherche collaborative (ANR)

Partenaires :

Synopsis :

Le rôle du CAOR :

Les intervenants du CAOR : Philippe Fuchs

Pour plus d’informations : 

23
Oct

[Projet] : TICTACT

Titre complet :  Système d’Information par Interface Tactile Interactive

Dates de réalisation : 2011 – 2014

Type de réalisation : projet français de recherche collaborative (ANR)

Partenaires : RATP, CEA, ARMINES, Université Paris 8, Goobie, Camineo, 

Synopsis : 

TICTact s’inscrit dans l’axe thématique 2 « Efficience des systèmes de transport et augmentation de leur qualité », notamment dans le cadre Productivité et service, pour une information du piéton. TICTact a pour objectif d’améliorer le déplacement de personnes en situation de mobilité par la conception d’un nouveau système d’information. L’information des voyageurs sera fournie tout au long du déplacement par l’intermédiaire d’une nouvelle interface multimodale exploitant notamment le sens du toucher pour transmettre des informations personnalisées, discrètes et non intrusives. Les informations transmises adresseront les thèmes de la sécurité et de l’optimisation du temps trajet (notamment la réactivité vis-à-vis d’un problème). Même si le domaine ciblé est celui du transport collectif en Ile-de-France, d’autres domaines industriels pourraient bénéficier des concepts de TICTact, du fait du caractère innovant des technologies développées dans le projet.

Le rôle du CAOR :

Les techniques de réalité virtuelle pourront permettre de tester plus aisément et dans des situations très variées les premiers prototypes d’interfaçage tactile. Il faudra que les incohérences sensori-motrices, inhérentes aux techniques de la réalité virtuelle, ne viennent pas fausser les évaluations qui se feront en 3 étapes, correspondant aux 3 niveaux de la méthode 3I² qui différencie le niveau sensori-moteur (pour le projet les stimuli tactiles et les commandes tactiles) du niveau cognitif (le processus cognitif d’interprétation des stimuli) et du niveau fonctionnel (l’orientation et le déplacement de l’utilisateur).

Les intervenants du CAOR : Philippe Fuchs, Olivier Hugues