caor@mines-paristech.fr

Chaires de recherche

Chaire PSA Peugeot-Citröen, MINES ParisTech – Robotique et Réalité Virtuelle

Les objectifs de la chaire « PSA Peugeot Citroën, Robotique et Réalité Virtuelle » seront de développer la recherche ainsi que la formation et l’organisation de stages dans les domaines de la robotique, de l’automatique, de la reconnaissance d’images, de l’intelligence artificielle et des techniques de réalité virtuelle.

Chaire Logistique Urbaine

La Chaire Logistique Urbaine MINES ParisTech est un partenariat construit entre un regroupement d’entreprises, d’administrations publiques et l’École des Mines de Paris, qui vise à développer la connaissance opérationnelle et théorique dans le domaine de la logistique urbaine. Cette ambition est partagée par un groupe de mécènes qui soutiennent les initiatives de la Chaire. Ces partenaires sont l’ADEME, le Groupe Pomona, le Groupe La Poste, la Mairie de Paris et Renault.

La Chaire propose un espace de partage, de synergie et de création entre les diverses parties prenantes de la logistique urbaine. Elle cherche à faire de l’approche technique le socle commun des projets. Dans ce lien vous trouverez une liste des réalisations récentes de la Chaire.

Chaire Drive for You

MINES ParisTech, première école en France par son volume de recherche contractuelle, s’est dotée en 2014 d’une nouvelle chaire de recherche internationale dans les secteurs automobile et aéronautique, en partenariat avec les industriels Valeo, PSA Peugeot Citroën et Safran.

Baptisée « Conduite automatisée – Drive for You », la chaire réunira des équipes du Centre de Robotique MINES ParisTech et des partenaires académiques internationaux : Université de Shanghai Jiao Tong (Chine), Université de Berkeley (Californie) et Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne  (Suisse).

Portée par la Fondation MINES ParisTech, avec un financement de 3,7 millions d’euros par les industriels, la chaire travaillera pendant cinq ans sur le sujet de la conduite automatisée, avec pour objectifs de :

  • –  Faire progresser la connaissance sur les véhicules automatisés ;
  • –  Développer les dispositifs d’intelligence embarquée ;
  • –  Faire rouler des véhicules automatisés sur 3 continents (Asie, Etats-Unis, Europe)